On vous dit tout sur le QR code ou comment vendre la musique à partir d’un tshirt.

Illustration-tee-shirt (1)

Sylvain Derreumaux est spécialisé depuis plus de 10 ans sur des postes de gestion de projet et responsable internet. Mais c’est également le frère de la chanteuse des Valentine’s Day, un groupe en pur developpement do it yourself et il gère donc leur stratégie online. Un deuxième job à plein temps.

Dans cet article, il a voulu vous parler des QR codes, de l’utilisation qu’il a pu en faire et de ce que vous, vous pourriez en faire…

Ok, après des années d’apprentissage, des jours de travail acharnés, des répétitions innombrables, des tests sur des potes, la famille, les scènes locales, un enregistrement, c’est bon… votre musique est au point…

D’ailleurs la meilleure preuve, c’est qu’elle plaît ! Oui oui, vraiment, tous ceux qui ont la chance de l’écouter l’aime… et veulent venir en concert ou acheter votre album !

(NDLR: ça c’est le joli QR code de Don’t believe the Hype)

Le tout, c’est de la faire écouter ! C’est le point critique de la musique… on a beau la décrire, l’imaginer, l’illustrer… on ne peut réellement la connaître et l’apprécier – ou pas – qu’en l’écoutant.

D’ailleurs vous l’avez déjà très bien compris et c’est pour ça que vous avez fait un site internet, mis en place un profil Myspace, Facebook, Bandcamp, YouTube, etc… sur lesquels vous diffusez des enregistrement, des vidéos de concert, un clip, etc…

Et tous ces outils super efficaces vous permettent de diffuser… et plus si viralité, votre musique vers vos fans… lorsqu’ils sont devant leur ordinateur !

Mais quid des autres moments et autres supports… flyers, affiches, autocollants, articles de presse, tee-shirts ? Oui, tous ceux sur lesquels vous investissez et qui – pour le moment… – ne permettent pas de “faire écouter votre musique”…

La solution : “du contenu web mobile + QR code”

Avec le développement des smartphones avec accès internet, les utilisateurs sont de plus en plus souvent équipés pour pouvoir accéder en temps réel à du contenu dit “riche” (7,14 millions de détenteurs de smartphone en France en mars 2010).

Donc théoriquement ils ont accès à vos sites… et à vos contenus…

Mais ces smartphones présentent 2 inconvénients non négligeables :

  • Certaines contraintes techniques qui rendent aléatoire l’affichage de vos contenus… taille de l’écran, technologies non compatibles (ex : Flash non présent sur iPhone).
  • Une ergonomie matérielle limitée rendant difficile la saisie d’informations dans certaines situations (ex : durant un transport).

Une bonne solution pour contourner ces 2 difficultés est donc de développer, spécifiquement pour les consultations en mobilité, un contenu web optimisé avec un accès par l’intermédiaire d’un QR code.

C’est ce que nous avons fait pour le groupe Valentine’s Day à l’occasion de la sortie de l’album “Whatever You Want” en novembre 2010, et c’est ce que je me propose de vous exposer.

Avant d’entrer dans le détail des QR codes, juste un mot à propos de nos motivations initiales et des résultats obtenus. Pour faire court, nous voulions atteindre 2 objectifs :

- Faire découvrir notre musique,
- Se donner un angle d’attaque original pour nos Relations Presse.

Le QR code de « Valentine’s Day » a donc été mis en place sur les CDs, flyers et affiches, et est diffusé depuis le 8 novembre 2010 (date de la sortie de l’album).

En 1 mois nous avons constaté 766 visites sur notre site mobile (avec visionnage du clip d’un titre phare de l’album). Ces visites se répartissent entre des visites de fonds provenant de la lecture directe sur nos supports physiques (environ 5 par jour) et des « coups média » provenant de 2 articles de presse parlant de ce nouvel outil et dans lesquels le QR code Valentine’s Day était inséré (La Voix du Nord et Entrenews).

Sachant que l’utilisation des QR code sera en constante augmentation, ce bilan est déjà très positif pour nous !

Un QR code… Cékoiça ?

Le “QR code” est un code barre imprimé, qui est dit “2D” (2 dimensions). Il est constitué de modules noirs disposés dans un carré à fond blanc et est destiné à stocker des informations qui seront décodées par une application installée dans un smartphone.

Ces informations peuvent être de différents types : une adresse URL (ce qui nous intéresse), mais aussi un texte, une adresse email, une carte de visite, un numéro de téléphone, un SMS…

Le format QR code est libre de droits et d’usage. Il est devenu un standard gratuit d’utilisation autant pour celui qui émet le QR code que pour celui qui le décode.

Pour décoder un QR code, l’utilisateur doit être équipé d’un smartphone sur lequel est installé une application, le plus souvent gratuite, appelée “reader”. Il lui suffit ensuite de “flasher” le QR code avec cette application et l’information est alors décodée.

De nombreux “reader” sont disponibles en téléchargement pour chacune des plateformes de téléphones mobiles.

J’ai pris l’habitude de recommander l’application “Mobiletag” <http://www.mobiletag.com> car elle présente le double intérêt d’être gratuite et d’être compatible avec tous les principaux types de smartphones (iPhone, Androïd, BlackBerry, Windows Mobile, Nokia)…

Quelques exemples de mise en place

L’enjeu pour vous pourrait être de reproduire l’une des situations suivantes :

1/ Promotion de la vente de CD

  • Un amateur de musique est chez un disquaire et trouve votre CD dans un bac.
  • Aucune borne ne propose votre musique en écoute
  • Pas de problème, il scanne le QR code au dos du CD, accède à une page permettant l’écoute d’extraits de votre CD.
  • Conquis, il achète votre CD !

2/ Promotion d’une date de concert

  • A la sortie d’un lieu de concerts, vous distribuez des flyers pour promouvoir une prochaine date que vous ferez dans cette salle.
  • En distribuant vous signalez systématiquement qu’il y a un QR code imprimé sur le flyer.
  • Le futur fan scanne le QR code, visionne en temps réel une capture vidéo LIVE d’un de vos morceaux.
  • Conquis, il file direct à la billetterie pour réserver ses places !

3/ Collecte de données

  • A la sortie de votre concert, vous souhaitez récupérer les adresses email de vos spectateurs pour les inscrire à votre newsletter.
  • Pas de bol, aucun pote ne vous a suivi pour le déplacement, dur-dur de parler avec les fans et collecter les emails en même temps.
  • Heureusement vous avez pris la peine durant le concert de dire à vos spectateurs que pour toute inscription newsletter vous enverrez un titre Live gratuit et des affiches reprennent ce message sur le trajet de sortie avec un QR code imprimé.
  • Les spectateurs le flashent, accèdent directement à votre formulaire d’inscription newsletter et s’inscrivent à partir de leur smartphone !

4/ Faire vivre une expérience autour de la musique

A l’occasion du dernier album du groupe “Gratuit”, le musicien nantais Antoine Bellanger a conçu avec le collectif “Streetcode” un jeu de piste dans la ville de Nantes permettant le téléchargement gratuit de 8 titres.

Des QR codes ont été disséminés dans toutes la ville. Chaque QR code envoyait vers une page web mobile sur laquelle était accessible le MP3 d’un titre + le plan d’accès Google Maps vers le prochain QR code.

Plus d’infos sur le site Qrazymarketing

Comment faire concrètement (et un peu techniquement…) ?

Conseil n°1 : Le QR code doit envoyer l’utilisateur vers un contenu que vous pourrez modifier.

Il faut considérer un QR code comme un nom de domaine internet. Une fois qu’il sera imprimé sur vos CDs, cartes de visites, flyer, affiches, etc… Plus moyen de le modifier.

Le QR code ne doit donc pas renvoyer vers une vidéo YouTube ou la page de réservation d’un spectacle sur le site d’un distributeur de billets sous peine de devenir très vite obsolète.

Mais au contraire le QR code peut envoyer l’utilisateur vers une page HTML qui fait des liens vers des vidéos ou qui liste les prochains concerts… Vous aurez toujours la main pour actualiser cette page.

Conseil n°2 : Le contenu doit être optimisé pour l’affichage sur les mobiles !

Par définition, tout le contenu qui est destiné à être diffusé via un QR code sera affiché sur un smartphone. Si vous avez déjà publié des contenus multimédia sur un site, un Myspace, etc, il suffira de les adapter.

La taille d’un écran se mesure en pixel. On appelle cela la résolution.

Un ordinateur actuel affiche en majorité une résolution de 1024×768 pixels ou plus. Même si cela évolue, la plupart des sites internet sont d’ailleurs conçus ergonomiquement pour que l’affichage du site soit optimal avec cette résolution.

Un écran de type iPhone par contre a une taille d’affichage de 320×480 pixels.

Selon les statistiques recueillis en décembre 2010 sur 670 affichages de contenus mobiles développés pour le groupe Valentine’s Day (sur cette page <http://v-day.mobi/qr1>), on observe la répartition suivante concernant les plateformes mobiles utilisées :

  • iPhone : 70%
  • Android : 22%
  • SymbianOS (Nokia) : 5%
  • BlackBerry : 1,70%
  • Windows : 0,30%

Il est donc raisonnable de prendre la taille d’affichage 320×480 pixels comme standard…

Selon vos capacités techniques ou celle de votre entourage vous pourrez choisir :

  • Soit d’acheter un nom de domaine en “.mobi” (ce qui signalera au smartphone qui affiche la page que le contenu est conçu pour les mobiles) et créer une page HTML simple sur laquelle vous mettrez des liens vers des contenus (cf doc à télécharger en fin d’article).
  • Soit de créer une version spéciale “mobile” de votre site ex : http://www.votregroupe.fr/mobile
  • Soit d’utiliser une feuille de style CSS spéciale pour les mobiles sur votre site… (je sais c’est un langage barbare mais les plus geeks comprendront…). Pour cela, si vous utiliser la plateforme WordPress souvent recommandée par l’hôtesse de ce site, il vous suffira de mettre en place une extension du type ” WPtouch” <http://www.bravenewcode.com/products/wptouch>

De même, si vous faites un lien vers une vidéo vous pouvez :

  • Soit faire un lien vers une page hébergeant une vidéo sur YouTube
  • Soit faire un lien vers une vidéo que vous aurez exporté pour optimiser l’affichage sur mobile (taille 320×480 pixels – format “.mp4″ ou “.3gp”)

Je vous conseille d’utiliser la seconde solution pour l’affichage de vidéo qui permet d’avoir une excellente qualité.

Conseil n°3 : Comment générer un QR code ?

2 solutions assez simples :

1/ En utilisant un convertisseur, disponible un peu partout sur internet (liste sur qrdresscode.com).

Personnellement j’utilise celui de Kaywa.

Attention, idéalement il faut que l’URL à convertir soit assez courte. Plus elle le sera, plus simple sera le QR code et donc plus facile à décoder.

2/ En utilisant un des 2 raccourcisseurs d’URLs : bit.ly et goo.gl

Dans ce cas, il faut utiliser le raccourcisseur pour l’URL vers laquelle vous voulez envoyer l’utilisateur et ajouter une extension

Exemple “bit.ly” :

> Lien raccourci : http://bit.ly/gLN46p

> URL du QR code : http://bit.ly/gLN46p.qrcode

Exemple “goo.gl” :

> Lien raccourci : http://goo.gl/9gMfV

> URL du QR code : http://goo.gl/9gMfV.qr

Attention, le point gênant selon moi pour l’utilisation des raccourcisseurs d’URL c’est que le lien est fait vers l’URL raccourcie et non pas vers l’URL de départ.

Donc si il y a interruption du service du raccourcisseur d’URL pour X ou Y raison, le QR code ne fonctionnera plus

Conseil n°4 : Pensez au tracking statistique !

Comme toute action marketing, il est toujours intéressant de savoir ce que cela vous coûte, et ce qu’elle vous rapporte.

2 solutions pour cela :

  • Soit l’installation d’un code de tracking Google Analytics sur la page de destination du QR code.
  • Soit, si vous utilisez les raccourcisseurs d’URLs, il faut vous créer un compte sur “bit.ly” ou un compte Google, ce qui vous permettra d’accéder à des données de statistiques d’utilisation du lien raccourci, et donc du QR code.

Conseil n°5 : Exploiter vos QR code sur tous les supports possibles !

Une fois que l’effort de développement est fait, il faut l’exploiter à fond.

Imprimez vos QR code partout, ajouter un encart pré-formaté au format numérique dans votre dossier de presse (cf zone de téléchargement en fin d’article), faites-en une affiche sur votre “van” de tournée… bref, soyez créatifs !

En conclusion, n’oublions pas de rester raisonnable mais optimiste !

Même si de plus en plus de gens sont sensibilisés à l’utilisation de QR code, il est certain que ce n’est pas encore une majorité et qu’il y a encore beaucoup de pédagogie à faire.

Pourtant, l’observation de l’utilisation de ce type d’outil dans d’autres pays comme le Japon ou les USA, conjuguée à l’importance croissante des smartphones dans le parc d’équipement des téléphones mobiles font que cela sera de plus en plus utilisé.

L’arrivée de l’iPhone a révolutionné le mode d’accès au contenus multimédia des usagers.

La simplicité des QR codes en fait en elle-même une technologie d’avenir qui a une belle histoire à inventer avec la musique !

D’ailleurs comme on le voit sur la vidéo ci-dessous, les jeunes générations ne nous attendront pas pour les apprivoiser !

Ressources très utiles :

Téléchargement :

A propos de l'auteur

Sylvain Derreumaux, spécialisé depuis plus de 10 ans sur des postes de gestion de projet et responsable internet est également le responsable de la stratégie online du groupe Valentine's Day.

17 commentaires

  1. krapo says:

    Excellent article, merci pour tous ces conseils!

    J’ai moi-même expérimenté avec le QR code: L’équipe de la série Flander’s Company avait demandé à mon groupe d’enregistrer une reprise pour leur épisode musical. Du coup, ils nous ont invité à jouer un mini concert lors d’une soirée spécial autour de la série. La soirée étant costumée, j’ai porté un haut de forme sur lequel j’ai fixé un QR code, qui renvoyait vers un mp3 de la version instrumentale du titre en question: http://www.youtube.com/watch?v=SLcZqXOlzXo

    Par contre 2009 c’était peut-être un peu tôt pour les QR codes, personne ne l’a flashé… Mais je pense que ça marcherait bien si on faisait un truc du genre aujourd’hui.

    Reply
  2. Laurent says:

    Un grand merci pour ce super article ainsi que pour la référence à QRdressCode ;-)
    Vous offrez à votre public une vraie “expérience” en code 2D : musique, info, fidélisation, achat, … et une parfaite maîtrise de la techno (url court, stat, format mobile optimisé, gestion de campagne, etcc). Tout y est. Bravo et encore merci pour votre feedback.

    Reply
  3. eQRoeil says:

    Très bon article, bonne méthodologie, bons conseils…

    J’ajouterais tumblr comme outil très simple pour publier photos et vidéos avec affichage dédié pour mobile.

    Reply
  4. Cyril says:

    Excellent article; très complet et abordant tous les points durs du QR code!!
    C’est d’ailleurs pour répondre aux problématiques évoquées Sylvain que nous avons développé myelefant.com.
    Ce site vous permet de créer en 3 clics une page mobile + un QR code.
    Vous pouvez ajouter à votre page du texte, de la vidéo, des photos, des liens…

    Peut etre la solution la plus simple pour les groupes cherchant à mettre rapidement sur leur affiche/flyer un code pour proposer directelent tout leur contenu multimédia.

    Voila un exemple de ce qui peut etre fait: http://myelefant.com/bm/20

    En tout cas, encore bravo pour l’article

    Reply
  5. Cyril says:

    Excellent article; très complet et abordant tous les points durs du QR code!!
    C’est d’ailleurs pour répondre aux problématiques évoquées Sylvain que nous avons développé: http://www.myelefant.com.
    Ce site vous permet de créer en 3 clics une page mobile + un QR code.
    Vous pouvez ajouter à votre page du texte, de la vidéo, des photos, des liens…

    Peut etre la solution la plus simple pour les groupes cherchant à mettre rapidement sur leur affiche/flyer un code pour proposer directement tout leur contenu multimédia.

    Voila un exemple de ce qui peut etre fait: http://myelefant.com/bm/20

    En tout cas, encore bravo pour l’article

    Reply
  6. shopsypek says:

    I love virginieberger.com! Here I always find a lot of helpful information for myself. Thanks you for your work.
    Webmaster of http://loveepicentre.com and http://movieszone.eu
    Best regards

    Reply
  7. Yann says:

    Je n’y crois pas du tout, au QR Code. De mon point de vue, cela rend plus complexe plutôt que de simplifier l’accès à l’info. Alors qu’avec une URL courte et parlante, on a tout autant de chances de faire accéder à l’information.

    SI le côté ludique des QR Code prend un jour, peut-être… Mais moi, quand je vois un QR Code, j’ai juste envie de dire : pourquoi l’URL est pas indiquée, plutôt?

    Reply
  8. josé says:

    D’après mes tests, l’application Mobile Tag ne peut pas lire les QR Codes générés par goo.gl … L’appli renvois systématiquement vers une page 404 de goo.gl
    Quelqu’un en sait-il plus ou a t’il une solution pour y rémedier ?

    Reply

Trackbacks pour cet article

  1. Tweets that mention On vous dit tout sur le QR code ou comment vendre la musique à partir d’un tshirt. | Don't believe the Hype -- Topsy.com
  2. Code QR : de l’image et du son en barres… | Discolab
  3. Sélection d'articles sur les artistes indépendants et le web musical (1ere semaine 2011)) — TE/MS
  4. Cette semaine sur DBTH? Du QR code, du DA, du Trent Reznor, du Thot et du Violette Roll | Don't believe the Hype
  5. Tweets that mention On vous dit tout sur le QR code ou comment vendre la musique à partir d’un tshirt. | Don't believe the Hype -- Topsy.com
  6. Récap des articles de l’année et rentrée en trombe | Don't believe the Hype
  7. Makomamoa.com · …des projets de com' online et offline !!!
  8. marché musique | Pearltrees

Donnez votre avis !

 

Créé par Wordpress