Lettre ouverte du Mila sur le Centre National de la Musique à la Ministre de la Culture

I AM SOMEBODY

Depuis 9 ans, le Mila, dispositif de soutien à la production et à la diffusion musicale indépendante, accompagne des dizaines de petites structures de production et d’accompagnement d’artistes. Un dispositif qui s’inscrit au cœur d’un quartier du 18ème arrondissement de Paris.

Depuis 9 ans, nous avons vu le financement de la production de contenu changer, demandant à chaque acteur d’évoluer et de s’adapter pour ne pas disparaître.

Le 11 juillet 2012, vous avez, madame la ministre, reçu la filière musicale, afin d’échanger sur le CNM (NDLR: Centre National de la Musique), projet inscrit au programme du candidat et désormais Président François Hollande. Aujourd’hui, comme l’ensemble de la filière, comme nos entreprises, nous regardons vers cet avenir que le CNM permettrait d’espérer.

Reposant sur des mécanismes existants, le CNM est un outil pour faire face au changement structurel qui s’est imposé à tous. Un consensus inédit est né autour de ce projet.

Avec le CNM vous pourriez redessiner, simplifier et optimiser la carte de répartition des aides à la production et à la diffusion.

Avec le CNM les acteurs pourraient enfin connaitre l’état de la filière musicale (combien de références produites, combien de références vendues, combien de spectacles, combien de spectateurs…), croiser les datas (NDLR: Données..) et disposer d’un peu de visibilité et de prospectives.

Avec le CNM nous pourrions construire le monde d’après, avec une économie adaptée à la révolution de la dématérialisation.

Sur le terrain, la validation de la diversité des activités, leur mutualisation, l’intelligence transversale, la responsabilité d’accompagnement de projets d’artistes, la proximité et l’adhésion des publics sont autant d’exemples de ce besoin d’un interlocuteur comprenant les fonctionnements des petites entreprises et des projets innovants. Réunir et fédérer des métiers aux cultures d’entreprise différentes n’est pas une chose facile. C’est pourtant ce que Mila fait depuis 9 ans. Cette mise en réseaux d’acteurs variés a créé une nouvelle richesse, un levier de croissance pour un quartier comme pour les structures et par conséquent les artistes et donc la musique et la création.

La création du CNM est l’occasion de marquer l’histoire. Un échec de sa création serait dramatique. Dans cette période d’incertitude où de grands opérateurs mondiaux sont en train de nous imposer leurs fonctionnements, de ramasser la mise de tous nos efforts, nous ne pouvons devenir les spectateurs amers d’une telle évolution.

Il n’y aura pas de seconde chance ! Madame la ministre, nous comptons sur vous pour être à nos côtés, celui de la création, de sa construction et du partage des passions.

Frédéric Neff, Président du Mila

A propos de l'auteur

Consultant indépendant, spécialiste de la distribution physique et numérique, Frédéric est également formateur à l'Irma et à Nanterre sur ces sujets. Vous pouvez le retrouver sur http://viva-musica.blogspot.com/ et sur http://www.wearemusik.com. Il est également sur Twitter @vivamusica

Donnez votre avis !

 

Créé par Wordpress