Wednesday 01 Oct 2014

Le manager d’artistes: métier, remunération et obligations juridiques

31029_390247418035_634198035_4150667_3129995_n

Emmanuelle Bruch est avocate à la cour. Elle a été également éditrice et productrice pendant plus de dix ans dans le secteur musical. Elle a déjà publié plusieurs fois sur le site,  de la check list juridique pour bien démarrer de l’artiste avisé à Sample, remix, cover, de quoi a t’on le droit?
La loi du 23 juillet 2010 a apporté des changements au statut de manager. Me Bruch vous explique donc, concrètement, quels sont les droits et obligations du manager au regard de la loi.

La loi du 23 juillet 2010 a (enfin ?) apporté des changements au statut du manager. En dehors du fait que le manager a désormais le même statut que l’agent artistique, les deux professions ont désormais un régime simplifié. Ce post a pour but d’indiquer quels sont les droits et obligations du manager au regard de la loi du 23 juillet 2010, et de ses deux décrets d’application du 11 mai 2011, et du 27 aout 2011.

I. Comment devient on manager, et en quoi consiste cette profession ?

Le Manager

L’article L 7121-9 du code du travail assimile les professions d’impresario et de manager (ou toute autre dénomination) à la profession d’agent artistique, laquelle consiste à recevoir mandat à titre onéreux d’un ou plusieurs artistes du spectacle aux fins de placement et de représentation de leurs intérêts professionnels.

L’activité de l’agent est considérée comme une activité commerciale (article L 7121-11 du code du travail), et tout litige relatif à cette activité doit donc en principe être porté devant le tribunal de commerce.

Les missions du manager sont définies par l’article R7121-1 du code du travail, et sont les suivantes :

-       Défense des activités et des intérêts professionnels de l’artiste du spectacle
-       Assistance, gestion, suivi et administration de la carrière de l’artiste du spectacle ;
-       Recherche et conclusion des contrats de travail pour l’artiste du spectacle ;
-       Promotion de la carrière de l’artiste du spectacle auprès de l’ensemble des professionnels du monde artistique ;
-        Examen de toutes propositions qui sont faites à l’artiste du spectacle ;
-       Gestion de l’agenda et des relations de presse de l’artiste du spectacle ;
-       Négociation et examen du contenu des contrats de l’artiste du spectacle, vérification de leur légalité et de leur bonne exécution auprès des employeurs.

Ces missions doivent être expressément mentionnées dans le contrat liant l’artiste au manager.

Incompatibilités

Avant la loi du 23 juillet 2010, ce type d’activités nécéssitait l’obtention d’une licence d’entrepreneur de spectacle, et leur pratique était limitée par une liste exhaustive d’incompatibilités. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, la seule incompatibilité demeurant étant, selon l’article L7121-9 du code du travail, l’activité de producteur d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles.

L’œuvre audiovisuelle est, selon l’article L112-2 du code de la propriété intellectuelle, l’œuvre consistant dans des séquences animées d’images, sonorisées ou non. Le producteur d’une œuvre audiovisuelle est, selon l’article L132-23 du code de la propriété intellectuelle, la personne physique ou morale qui prend l’initiative et la responsabilité de la réalisation de l’œuvre.

A noter que le manager ne peut donc en aucun cas être producteur de vidéoclips, ou d’EPK, ou de toute autre séquence animées d’images. Il ne lui est toutefois pas interdit d’être réalisateur d’une œuvre audiovisuelle, auteur d’un scénario, etc..

Par ailleurs, selon l’article L 7121-12 du code du travail, sous réserve du respect de l’incompatibilité prévue à l’article L.7121-9 (susmentionnée), un agent artistique peut produire un spectacle vivant, LORSQU’IL EST TITULAIRE D’UNE LICENCE D’ENTREPRENEUR DE SPECTACLES VIVANTS.

Dans ce cas, il ne pourra percevoir aucune commission sur l’ensemble des artiste composant la distribution du spectacle. A noter que le non respect de cette disposition est sanctionné par une peine d’emprisonnement de 6 mois, et une amende de 3750 € en cas de récidive (cf : articles L7121-15 à L7121-17 du code du travail).

Les formalités à accomplir pour exercer la profession de manager, d’impresario, ou d’agent artistique

L’article L7121-10 du code du travail crée un registre national sur lequel les agents artistiques doivent s’inscrire. L’inscription sur ce registre est de droit.

Selon l’article R.7121-3 du code du travail, l’inscription au registre national des agents artistiques comporte les éléments suivants, transmis par l’agent artistique :

-       Le nom et le prénom de la personne physique ou du dirigeant de la personne morale ;
-        L’adresse professionnelle, le numéro de téléphone et l’adresse électronique ;
-       S’il y a lieu, le nom de l’enseigne commerciale ;
-       La forme juridique sous laquelle est exercée l’activité ;
-       La ou les spécialités de l’agence artistique ;
-       Une déclaration de la personne physique ou morale indiquant si elle exerce, directement ou indirectement, l’activité de producteur d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles.

Par ailleurs, l’agent artistique doit avertir dans le délai d’un mois, par tous moyens y compris par voie électronique, le ministre chargé de la culture de tout changement intervenu depuis la date de son inscription dans les éléments mentionnés au présent article. Lorsqu’une modification de ces éléments est constatée par le ministre, celui-ci ne peut modifier le registre qu’à l’expiration d’un délai de quinze jours suivant l’information préalable de l’intéressé, adressée par tous moyens y compris par voie électronique.

Le ministre chargé de la culture délivre un document attestant de l’inscription sur le registre, le cas échéant par voie électronique. Le ministre chargé de la culture tient à jour une liste accessible au public des agents inscrits sur le registre national des agents artistiques, le cas échéant sous forme électronique. La liste comporte les mentions énumérées à l’article R. 7121-3.

A toutes fins utiles, il est précisé qu’il est possible de remplir le formulaire CERFA en ligne (https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_14425.do), et de l’adresser par mail à l’adresse suivante : registredesagentsartistiques@culture.gouv.fr

II. Quel type de contrat faut il signer avec l’artiste, et quelles clauses ce contrat doit il contenir ?

Selon l’article R. 7121-6, le type de contrat entre l’artiste et le manager est un mandat. Le mandat entre un agent artistique et un artiste est régi dans les conditions prévues au titre XIII du livre III du code civil, soit les articles 1984 et suivants dudit code.

Le mandat doit préciser, au minimum :

-       La ou les missions confiées et les modalités pour rendre compte de leur exécution périodique
-       Leurs conditions de rémunération
-       Le terme du mandat ou les autres modalités par lesquelles il prend fin.

III. La rémunération du manager

Selon l’article L. 7121-13 du code du travail, les sommes que les agents artistiques peuvent percevoir en rémunération de leurs services et notamment du placement se calculent en pourcentage sur l’ensemble des rémunérations de l’artiste. Selon l’article D. 7121-7, l’agent artistique perçoit en contrepartie de ses services, dans les conditions fixées par le mandat mentionné à l’article R. 7121-6, une rémunération calculée en pourcentage des rémunérations, fixes ou proportionnelles à l’exploitation, perçues par l’artiste.

- Les sommes perçues par l’agent artistique en contrepartie des missions définies à l’article R. 7121-1, autres que celles mentionnées au second alinéa de l’article D. 7121-8, ne peuvent excéder un plafond de 10 % du montant brut des rémunérations définies au premier alinéa.

- Toutefois, lorsque, conformément aux usages professionnels en vigueur notamment dans le domaine des musiques actuelles, des missions particulières justifiant une rémunération complémentaire sont confiées par l’artiste à l’agent en matière d’organisation et de développement de sa carrière, le plafond mentionné à l’alinéa précédent est porté à 15 %.

Le contrat de travail signé entre l’artiste et l’employeur prévoit la partie qui prend en charge les sommes dues à l’agent artistique et, le cas échéant, selon quel partage. Ne peuvent être prises en charge par l’employeur que les sommes calculées en pourcentage des rémunérations qu’il verse directement à l’artiste et dont l’agent artistique bénéficiaire est explicitement désigné dans le contrat de travail.

La rémunération complémentaire mentionnée au troisième alinéa est prise en charge par l’artiste. Elle peut toutefois être versée par l’employeur pour le compte de l’artiste.

- Ne peuvent être pris en considération pour le calcul de la rémunération de l’agent artistique en application du premier alinéa de l’article D. 7121-7 les remboursements, indemnités et avantages en nature perçus par l’artiste à titre de frais professionnels. Dans les conditions fixées par le mandat mentionné à l’article R. 7121-6 et sur présentation de pièces justificatives, les frais engagés par l’agent artistique en accord avec l’artiste peuvent faire l’objet d’un remboursement.

Pour résumer, la rémunération de base du manager est de 10% sur l’ensemble des recettes brutes de l’Artiste, ces 10% pouvant être directement versés par l’employeur de l’Artiste, ou par l’Artiste lui-même.

Le mandat peut toutefois prévoir une rémunération supplémentaire de 5% au cas où le manager participe au développement de la carrière de l’Artiste, ce qui doit être expressément stipulé dans ledit mandat. Toutefois, cette rémunération supplémentaire ne peut être mise qu’à la charge de l’Artiste. Ces 5% peuvent toutefois être réglés par l’Employeur de l’Artiste au manager « pour ordre et pour compte de l’artiste ».

Le remboursement des frais exposés par le manager dans le cadre de sa mission peut être prévu dans le mandat, sur présentation de justificatifs.

Illustration photo: We want more

A propos de l'auteur

Avocat à la cour, Emmanuelle Bruch a également été pendant plus de 10 ans, éditrice, productrice et manager. Elle est donc très sensible aux difficultés rencontrées par les artistes, dans le developpement comme la protection de leurs oeuvres.

48 commentaires

  1. Mika says:

    Très bon article! merci Virginie

    Reply
  2. Seth says:

    Un manager qui n’est pas inscrit sur le registre des agents artistiques ne peut donc pas faire signer de contrat de management à un artiste ?

    Reply
  3. Emmanuelle BRUCH says:

    Bonjour,
    En effet il est préférable de s’inscrire sur le registre avant !

    Reply
    • Seth says:

      Préférable mais pas obligatoire ?
      En d’autres termes, un contrat sans inscription au registre a t-il une valeur ?
      Le manager a t-il le droit de demander une rémunération à l’artiste sas être inscrit au registre ?

      Reply
      • Laylow20 says:

        Bonjour,

        L’inscription au registre est obligatoire. Il s’agit juste d’une formalité déclarative et il n’y aura pas de commission pour statuer sur votre demande, donc pas de barrière pour être manager.

        Reply
  4. Bob says:

    Mon formateur nous a indiqué qu’un manager peux exercer son activité sans être inscrit dans la limite de deux artistes et que c’est à partir de trois artistes qu’il faut s’inscrire obligatoirement au registre des agents artistiques. Votre article semble indiquer qu’il faut s’inscrire même avec un seul artiste en management. Seulement, qu’en est-il dans ce cas de tous les artistes qui gèrent un autre artiste ou un groupe? Légalement il ne peux pas faire les deux s’il est inscrit au registre. Ou bien il est artiste, ou bien il est agent artistique…

    Reply
    • MJ Sallaber says:

      La limite de deux artistes au catalogue était valable dans la législation précédente où l’on pouvait se poser comme agent artistique sans avoir à demander une licence d.agent si on avait au maximum deux artistes. Cette limite n’a plus cours dans la nouvelle législation.

      Reply
  5. Emmanuelle BRUCH says:

    Je n’ai pas connaissance de cette tolérance. Rien n interdit à un artiste d’etre manager. Il ne pourra juste pas être rémunéré en tant qu’agent du groupe s’il produit aussi les spectacles du groupe. Par ailleurs, la seule incompatibilité qui demeure est le statut de producteur audiovisuel.

    Reply
  6. MJ Sallaber says:

    Des le paragraphe Incompatibilité, il es dit:”Avant la loi du 23 juillet 2010, ce type d’activités nécéssitait l’obtention d’une licence d’entrepreneur de spectacle, et leur pratique était limitée par une liste exhaustive d’incompatibilités. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, la seule incompatibilité demeurant étant, selon l’article L7121-9 du code du travail, l’activité de producteur d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles.”
    Il faut lire Une licence d’agent artistique et non d.entrepreneur de spectacle

    Reply
  7. Bob says:

    Merci à tous pour ces explications. J’ai fais ma formation en 2010 très certainement. J’avais besoin d’un update!!! Merci pour vos réponses et cet article utile.

    Reply
  8. Wara says:

    Bonjour, et grand merci pour cet excellente mise à jour du statut de l’agent artistique! Je viens juste, depuis deux mois du moins, de m’inscrire au registre des Agents Artistiques (en auto entrepreneur!), tout en ayant eu une formation il y a deux ans.
    C’est mon centre de formation qui m’a procuré un contrat type après que j’en ai lu plusieurs, et il est stipulé dans ce contrat qu’un agent artistique ne peut s’occuper de plus de deux artistes sans avoir la licence (laquelle, maintenant?). Cela pose un problème lorsque l’artiste se produit en deux projet, solo d’un côté et avec son groupe de l’autre, l’agent doit-il faire signer chaque membre du groupe également? Ce qui implique de leur prélever également un pourcentage, et d’avoir pour eux les mêmes obligations???
    J’avoue que je pédale un peu.
    De plus, par rapport à ce pourcentage de 10% qui peut monter à 15%, lorsqu’on prend en charge toute la communication (presse, graphisme, site etc…), la diffusion etc… est il possible et compatible de facturer à part les travaux effectués (affiches, pochettes albums…) via le statut d’agent?
    Pour le coup, je recherche “avidement” un contrat type aux normes actuelles et explicite, ayant commencé à gérer “mon” artiste… sans avoir rien signé.
    Merci, dans tous les cas!

    Reply
  9. Eline says:

    Bonjour!
    J’exerce la fonction d’agent pour un artiste plasticien depuis quelques mois, mais sans formation adaptée. Or je constate dans ma pratique qu’il m’est nécessaire de me former en gestion, en droit et en communication pour être plus compétente en matière de contrats, de factures, de diffusion…
    Auriez une formation à me conseiller? J’ai un cursus littéraire (bac +4) et 10 ans d’expérience professionnelle. Je dois continuer à travailler à mi-temps en parallèle de la formation, et j’ai un budget modeste pour la financer… Je vis à Paris.
    Wara, votre formation vous a-t-elle satisfait? Si c’est la cas, quelle est-elle?
    Merci de vos conseils éventuels, qui seront tous les bienvenus!

    Reply
    • Wara says:

      Bonjour Eline
      En ce qui concerne ma formation de 4 mois à temps plein (sur Toulouse), oui, elle était tout à fait satisfaisante, avec une vraie bonne approche du juridique et social, de la gestion administrative, du marketing culturel etc… mais tout de même un manque conséquent et un vrai retard au niveau de toute la diffusion web (réseaux sociaux et autres), que je maîtrisais déjà à peu près.
      En ce qui concerne les artistes plasticiens, là, les réglementations et statuts sont tout a fait autres que dans le domaine des musiques actuelles, donc je serais bien en peine de vous conseiller, mais en étant sur Paris vous devriez trouvez une formation adéquate sans trop de problèmes!
      Dans tous les cas, oui, il me semble complètement nécessaire de se former, car agent artistique c’est aussi la protection des intérêts de l’artiste en plus de son placement.
      Bien a vous.

      Reply
  10. Arno says:

    Bonjour Wara,

    Je voulais savoir si tu pouvais me donner le nom de ta formation sur Toulouse car je n’arrive pas à la trouver sur le net.

    A bientôt,

    Reply
  11. Eline says:

    Merci de votre réponse, Wara!

    La difficulté que je rencontre est justement de trouver une formation d’agent pour les artistes autres que les musiciens. A ce jour, sur Paris, je n’en ai pas trouvée.

    Il y a bien les masters 2 professionnels qui forment plus globalement à la gestion de projets culturels, mais ils nécessitent un investissement sur une année et, pour certains, un budget assez conséquent… D’ailleurs, est-ce que l’un de vous aurait suivi la formation de Paris 3 (“conception et direction de projets culturels”) ; est-elle de qualité?

    Connaîtriez-vous des regroupements d’agents ou bien des professionnels en lien avec les agents, qui pourraient m’ aider ponctuellement sur des questions d’ordre juridique ou financier?

    Merci pour vos éventuels conseils et remarques!!

    Reply
    • chineze_eyes says:

      Hello,

      “La difficulté que je rencontre est justement de trouver une formation d’agent pour les artistes autres que les musiciens”>> je suis totalement d’accord avec toi ! J’ai une L3 AES + L3 Arts du spectacle (avec mention pour les 2), je souhaite me diriger à la rentrée en Master 1 Management culturel orienté Musiques Actuelles mais cela n’existe pas !! J’ai postulé à tout les Master du genre Management Culturel (SACIM, PAPC Lille 3, IUP Dijon…) dont certains ont option spectacle vivant mais je n’ai été acceptée nulle part, car les Master Culture sont prisés, donc ultra sélectifs !

      Pour répondre à ta question, Paris 3 ‘conception et direction de projets culturel” est de très bonne qualité (accent sur le pro) et une des formations les plus réputées dans ce domaine avec Aix, Avignon… Sauf que c’est chaque année environ 800 candidatures pour 25 places ! Autrement dit, si tu est issu d’une Fac moyenne, avec formation initiale et que tu n’a pas 3/4 expériences significatives (hors bénévolats et stages < 2 mois) dans le domaine, des lettres de recommandations de profs et pros reconnus et une année à l'étranger, c'est pas gagné, la concurrence est rude !

      Pour ma part je pense intégrer une école privée : MBA Management Culturel option Mgt de la Musique et des Festivals à l' EAC Paris (7000€ autrement largement au dessus de mes moyens) car si je suis recalé pour un M1, je vois pas comment je pourrais accéder au M2 ultra sélectif que je convoite : Management de Carrières Artistiques à Lyon (le seul diplôme du genre de l'enseignement supérieur publique !) .

      J'ai fait un tour sur Viadeo pour voir les C.V de ceux qui ont fait cette formation, je peux te dire que la concurrence est ultra RUDE , après, il existe pleins de formations privées payantes + ou – longues dans le secteur musical (hors musiciens) mais pas reconnu par l’État, et visant pas les mêmes objectifs…

      Désolée du roman, en attendant si vous avait des avis sur l'EAC ou MBA ESG : Production Musicale (qui s'ouvre en octobre 2013), je suis prenante :)

      Reply
  12. Sylvain says:

    Bonjour,
    Je suis musicien, intermittent du spectacle, et souhaite officialiser ma position d’agent artistique pour un projet musical que j’ai commencé à manager.

    Malgré mes recherches, je ne parviens pas à trouver d’information concrète sur la question de la compatibilité/incompatibilité entre les statuts d’intermittent du spectacle et d’agent artistique à l’heure actuelle.

    Le formulaire CERFA dont le lien est plus haut ne propose pas de forme juridique d’exercice de l’activité d’agent artistique à priori compatible avec mon statut d’intermittent.

    Si quelqu’un se trouve en possession de ces information je serais partant pour un éclaircissement !

    Merci !

    Reply
    • Kicker says:

      Bonjour, oui j’ai une question similaire; je suis musicien et j’aimerais bien aussi travailler comme agent artistique/ manager des autres musiciens; est-ce que forcement il me faut une licence / formation etc?? Ou je peux bien exercer cela deja en etant “juste” musicien?..
      Merci beaucoup pour votre reponse!

      Reply
  13. Dr. WAX says:

    Bonjour,
    Je vois qu’artiste et manager sont des fonctions que nous pouvons exercer en même temps, mais pouvons nous être le manager de notre propre groupe par exemple ?
    Merci pour ce bel article.

    Reply
  14. thomas says:

    Une association qui propose des artistes …. doit ‘elle avoir une license d’entrepreneur catégorie 2 ?

    Reply
    • Laylow20 says:

      Qu’entend tu par “propose des artistes” ? En tout cas, la licence d’entrepreneur catégorie 2 est obligatoire dès qu’un représentant (ici, ton assoc’) se propose de représenter et vendre le spectacle d’ artistes de façon non occasionnelle (cad. plus de 6 spectacle / an). En deça, la licence 2 n’est pas obligatoire.

      Reply
      • Laylow20 says:

        Sauf si bien sure l’activité principale de l’asso est l’organisation de spectacle.

        Reply
  15. lucchesi says:

    Bonjour,
    Je connais un jeune beatmaker qui souhaiterais avoir un manager et qui ne va pas tardait à donner une vingtaine de ses créations à différents artistes mais pour cela il doit passer par un jeune homme soit disant manager qui distribue a plusieurs artistes les créations de différents beatmaker je souhaiterais vivement être son manager et que ce jeune homme passe par moi pour toutes négociations, tarifs etc avant qu il vende a ses artistes.
    Pour cela je souhaiterais savoir : où dois je m informez? m orienter ?étudier ?
    MERCI POUR TOUT

    Reply
  16. déo says:

    Bonjour,
    J’aimerais savoir quel est le statut d’un “agent d’art / agent d’artiste” (agent d’artistes plasticiens) ?
    Merci à vous

    Reply
  17. Pamela says:

    Bonjour,

    J’aurais voulu savoir s’il est possible de s’inscrire au registre du commerce en tant qu’agent artistique en étant auto-entrepreneur ?
    Si non, quel est la structure la mieux adaptée lorsque l’on commence dans le métier ?

    Merci

    Reply
    • Wara says:

      bonjour Pamela,
      personnellement je suis auto-entrepreneur en tant que manager (inscrite au registre des agents artistiques).

      Reply
  18. Je suis un artiste évoluant dans la catégorie musique du monde
    je suis Haïtiens, j’habite a Montréal et je chante en créole.

    Présentement je suis a la recherche d’un manager
    est qu’il y a quelqu’un qui serait intéresser a travailler avec moi.

    j’ai un EP a mon actif et plusieurs single
    j’ai deja jouer au festival nuit d’Afrique, francofolie, Jazz et autres

    Merci

    Reply
  19. Jean-Michel says:

    Bonjour,
    je suis manager d’un groupe de rock, bénévolement jusqu’à maintenant.
    La signature à venir avec un producteur m’oblige à envisager les choses différemment, et à faire un contrat.
    Mais le producteur ne souhaite s’engager que s’il prend une part des revenus du management …
    Peut-on signer un contrat de management avec 2 noms de managers ?
    Sinon, y’a t’il un montage qui permette de se partager les revenus du management ?
    Merci d’avance.

    Reply
    • Wara says:

      Bonjour Jean Michel,
      le métier de producteur et de manager sont tout à fait différents et parfaitement distincts l’un de l’autre. La législation est claire sur ce sujet. Si un producteur exige d’avoir un pourcentage “sur le management”, il faut absolument lui rappeler les tenants et aboutissants de son métier! :-)
      En revanche, il est toujours possible qu’un artiste puisse avoir deux managers via un contrat de co-management en bonne et due forme où il sera stipulé quels sont les “territoires” qu’ils vont gérer, la durée du contrat, les clauses annexes, les pourcentages (max 10% + 5% éventuels)…
      Bon courage!

      Reply
  20. yaffah says:

    bonjour monsieur,Je viens de par cette présente, vous proposer une collaboration de travail. En effet je suis un artiste plasticien togolais mon nom est : yaffah kanfitine . Depuis lors j’ai participé à de grandes expositions collectives et individuelles dans la sous région et international , j’ai acquis ainsi une expérience d’une douzaine d’année,

    J’aimerais avoir la possibilité de vous montrer mes œuvres déjà réalisées et savoir dans quelle mesure on peut travailler ensemble dans le but d’une exposition. Ou résidence et manifestation culturel .

    Je suis un jeune motivé et dynamique avec une large ouverture d’esprit, ce qui est indispensable dans le domaine artistique.

    Dans l’attente d’une suite favorable et d’une possible rencontre, veillez recevoir Madame, ou l’expression de mes salutations distinguées.

    Vous êtes tous invités pour le visite sur le site ; pour plus d’information veillez nous contacter et voir les informations .
    http://www.yaffah.org

    Reply
  21. Page says:

    Bjr,

    J’ai vu quelque part qu’il fallait que les agents artistiques communiquent à la DDTEFP des statistiques mensuelles sur le placement des artistes….qu’en est-il svp?

    Cdt.

    Reply
  22. tonio says:

    Bonjour
    un groupe de rap est a la recherche d’un producteur ou manager urgent prête a toute les contrats.

    merci de nous contactez:abs.angels@yahoo.fr

    Reply
  23. Lucas says:

    Bonsoir, le manager peut chercher des salles avec cachets + défraiements ? A combien en euros net l’artiste débutant dans le métier peut toucher? (dans la limite du raisonnable) Est-ce que le cachet peut comprendre les amateurs , sachant qu’ils exercent une autres activité? par exemple:
    -chanteuse= intermittente du spectacle
    -guitariste= intermittent du spectacle
    -bassiste= électricien à tel entreprise
    -guitariste= boucher
    -batteur= prof de batterie + intermittent du spectacle
    -manageur=

    Le tout pour: 800€ + défraiement = est-ce raisonnable ?

    Cordialement ;) Lucas

    Reply
    • Laylow says:

      Salut Lucas,

      Je ne sais pas exactement à combien est rémunéré un artiste débutant mais tout dépend de ce que la salle est prête à lui verser. Après à toi d’essayer de négocier un peu. A titre d’exemple, j’ai manager un orchestre de jazz (une dizaine de musiciens) et on demandait autour de 1000€ seulement de cachet parce qu’on avait conscience que d’être aussi nombreux était un désavantage donc je pense que 800€ c’est raisonnable, mais n’hésite pas à demander d’autres avis. La plupart étaient reconnus dans le milieu par contre.
      Le cachet est versé pour une prestation peu importe que les artistes soient amateurs et heureusement !

      Reply
  24. Ludivine says:

    Bonjour,

    Je voulais savoir si l’agent artistique avait le droit de se rémunérer sur les cachets de l’artiste en plus de 20% des cachets?
    Merci de votre aide,

    Ludivine

    Reply
  25. Fredy says:

    Salut, j’aurais voudrais savoir dans le cas oú le manager trouve un producteur a l’artiste si la remuneration du manageur etait sur l’ensemble totale du revenu de l’artiste ou apres que le producteur ait prit son pourcentage ?
    Merci de m’aider

    Reply
  26. JR says:

    Un super article qui résume bien le sujet. Bravo !

    Reply
  27. Emmanuelle Bruch says:

    Sur les revenus de l artiste uniquement !

    Reply
  28. Nini says:

    Bonjour,

    Notre groupe est à la recherche d’un agent artistique.
    Existe-t-il un site qui donne une liste exhaustive des agents artistiques et leur spécialité?
    Merci d’avance pour vos réponses et merci pour cet article très intéressant !

    Reply
  29. felix says:

    Bonjour,

    Merci pour cet article !
    j’ai une question peut on est manager et avoir le statut d’auto entrepreneur ?
    et s’inscrire ensuite au registre national des agents artistiques ? ( je suis un peu perdu je ne trouve rien de ressemblant dans les propositions de domain d’activité sur le site de l’auto entrepreneur)

    merci

    Reply
  30. Steph says:

    Bonjour,

    D’abord merci pour ce super article!
    Sinon j’aurais une petite question, je vous explique: un agent d’artistes a déjà une dizaine d’artistes dans son agence. Or, quand on cherche son nom dans le registre national, il n’y figure pas. Aussi, excepté Facebook et qques réseaux sociaux, lui et l’agence sont quasi inexistants. En parallèle, cette personne emploie des personnes en tant qu’agent / conseiller d’artiste.
    Que faut il comprendre? Et s’il s’agirait de fraude, que faut – il faire?

    Reply
  31. Lucas says:

    Laylow20-> Merci pour ta réponse ^^

    Reply
  32. Steve says:

    Bonjour,

    Est-ce légal de demander au client de payer l’intégralité du cachet à l’agent artistique et qu’ensuite l’agent artistique verse les 90% à l’artiste?

    Merci

    Reply
  33. Diya says:

    Bonjour
    Étant auto-entrepreneur dans le domaine artistique peut on être manager d’un ou plusieur artistes?
    Merci

    Reply
  34. Laylow20 says:

    Oui Diya, on peut manager plusieurs artistes (3 groupes max).

    Reply
  35. katysada says:

    Bonjour,
    jeune agent artistique, mon artiste principal commence a monter… Nous allons sortir un premier 5titres… Est ce que je touche quelque chose sur les ventes?
    merci:)

    Reply

Donnez votre avis !

 

Créé par Wordpress