Wednesday 30 Jul 2014

Qui est le consommateur de musique numérique ?

consommation musique numérique

D’après un récent rapport de Mark Mulligan (pour ceux qui ne suivent pas Mark Mulligan, c’est certainement l’expert le plus pointu mondialement des évolutions tech/musique et le plus fin connaisseur du streaming..), le consommateur de musique numérique d’aujourd’hui ressemble beaucoup au consommateur de la musique numérique d’hier.

Comme vous pourrez le voir dans l’ infographie ci-dessous, qui souligne un certain nombre de questions intéressantes :

  • Même après 10 ans de distribution payante de musique (numérique) (ventes iTunes, Amazon, Youtube (pub), Deezer, Spotify, les gens consomment toujours majoritairement la musique à la radio et en format CD  (PS: ce n’est pas parce que c’est payant que cela n’est pas, facialement, gratuit pour le consommateur)
  • Mais même si les abonnement sont vus comme l’avenir de la musique, le format abonnement n’a au final que 4 % de taux de pénétration sur le marché
  • L’étude montre également que 55% des acheteurs de musique numérique et 45 % des abonnés (à des forfaits de musique numérique) achètent encore des CD mensuellement (vente de CD en France = 70% du marché).

L’étude montre que les choses changent, mais elles restent les mêmes...Les nouvelles technologies ont un impact sur l’industrie de la musique et vont continuer à faire évoluer l’industrie, mais les changements des modes de consommations évoluent bien plus lentement.

Je ne citerai pas nommément ce patron de plate forme de streaming française qui commence par un D qui nous avait dit l’année dernière que le streaming emménerait tout sur son passage (telechargement légal compris) et que fin 2013 le streaming serait dominant ou ce patron d’un très gros distributeur digital français qui nous annonce du 90% sur le digital et 10% pour le physique (toujours sur 2013) mais clairement, ça prend un peu plus de temps…

Vous pouvez consulter ici le rapport complet : Music Industry Blog.

DBTH consommation streaming digitale distribution  deezer spotify

DBTH consommation streaming digitale distribution deezer spotify

A propos de l'auteur

Virginie Berger est la fondatrice de DBTH (www.dbth.fr), agence spécialisée en stratégie et business développement notamment international pour les industries créatives, les technologies de contenu et les services innovants. Elle est aussi l'auteur du livre sur "Musique et stratégies numériques" publié à l'Irma. Sur twitter: @virberg

3 commentaires

  1. FRANZ WILD says:

    IL est clairement évident que le support ne va pas disparaitre d’un coup, si tant est qu’il disparait un jour. Il y a toute une nouvelle génération de consommateurs/clients qui aime posséder une oeuvre, témoins un peu partout le renouveau du vinyle que des pros m’avaient dit être définitivement mort dans le milieu des années 90. L’avenir bien entendu nous dira si toutes ces tendances se confirment. Mais dans notre monde matérialiste, le support a encore de l’avenir. Par contre de nouvelles plateformes comme PONO vont peut-être améliorer une certaine pratique de la vente numérique, incitant les consommateur à acheter un produit qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Le succès de la compagne Kickstarter en cours est une preuve de l’engouement pour les standards de haute fidélité. La biographie de Neil Young paru l’an passé a permis de transformer l’essai. C’est ce qu’on appelle un formidable succès de marketing !! A suivre là aussi.

    Reply

Trackbacks pour cet article

  1. Qui est le consommateur de musique numérique ? | la bibliothèque, et veiller
  2. Qui est le consommateur de musique numérique ? | xxmasx

Donnez votre avis !

 

Créé par Wordpress