Pourquoi les artistes ont vraiment besoin d’un site web? (1)

pourquoi votre startup music-tech va se planter?

Alors alors...on reprend le sujet et on recommence. Je crois que nous avons déjà abordé ces sujets un grand nombre de fois sur le site ou sur le site de mon Agence DBTH (nous vous présentions le super ebook site web de Bandzoogle). Mais j’ai lu récemment quelques articles qui m’ont un peu piqué, picoté, voire enervé sur “pourquoi il n’y a pas besoin de site gnagnagna”, donc je me suis dit que ça serait bien de refaire un tour sur le sujet.

Avant tout,  je pense qu’il est nécessaire de re-préciser ce qu’est un “site artiste”:

- C’est ce que vous allez trouver derrière l’url http://www.mongroupe.com (cette url n’est pas forcément liée à un wordpress. Cela peut être un bandzoogle ou un tumblr)
- C’est un espace dont le design est intégralement lié à l’univers graphique du groupe
- C’est un ensemble de rubriques, certaines plutôt statiques (bio, discographie, liens, contact..) et d’autres plus dynamiques (blog, news, mailing-list, agenda, video)
- C’est un endroit privilégié où l’artiste se connecte avec ses fans et où il peut vendre de la musique mais pas que: son merchandising,  des disques, du digital…

Et donc le site web, cela est l’ensemble de tous ces éléments…

Le choix de la techno pour la conception du site ne détermine pas si c’est un site artiste ou pas. On ne va pas dire “toi t’es un site artiste, tu es sur wordpress, mais toi beurk tu es sur tumblr”. Qu’il soit fait avec WordPress, Joomla, Bandzoogle, en pur HTML, cela va être l’ergonomie, les contenus et les objectifs qui en font un site artiste.

Par exemple, un Tumblr “amélioré”, avec un domaine personnalisé, des pages statiques, un thème personnalisé etc, c’est bien un site artiste. En utilisant la technologie Bandzoogle, qui intégre url personnalisée, bandcamp, analytics, newsletter et customisation, vous êtes aussi sur un site artiste.

ça c’est un tumblr d’artiste:

Tumblr DBTH

 

Et ça c’est un Bandzoogle

Bandzoogle DBTH

 

Vous voyez vraiment des différences? Et vous avez tous les éléments nécessaires…

Les sites eux mêmes, qu’on qualifie de sites artistes, à savoir fait sur wordpress, sont eux mêmes composés de plusieurs plates-formes.  Par exemple, une base WordPress qui intègre Bandcamp pour la partie shop/discographie, Tumblr pour la partie Blog, Youtube pour la partie Video, Facebook pour la partie “Communauté” etc.

Maintenant, je lis de plus en plus qu’un “site” ne sert à rien, et que l’on peut se contenter simplement des réseaux et d’un simple blog. C’est une erreur de croire qu’un simple blog suffit pour établir une bonne stratégie web.  On ne va pas sur internet (site web, réseaux sociaux, etc…) si l’on a pas des choses à dire ou à partager. Si vous ne voulez, pouvez rien partager,  un site ne vaut pas mieux qu’un blog et n’importe quel profil de réseau social. Youtube ne sert à rien si on a pas de bonnes vidéos à montrer, Facebook, Twitter sont inutiles si on n’a pas des messages percutants à exprimer etc.  Si la réflexion sur le concept du projet a bien eu lieu, le groupe aura toujours des choses à dire. Le plus souvent, c’est ici que que le problème se situe, et pas juste de se poser la question de l’utilité d’un site artiste ou pas.

Et puis tabler toute sa stratégie sur les réseaux sociaux, au delà du fait que vous êtes quand même très limité sur l’échange, c’est aimer prendre des risques. Je ne vous rappellerai pas les innombrables soucis de pages FB fermées à l’arrach (j’en parlais d’ailleurs ici) soit parce que FB le décide, soit parce que on vous report en spam, parce que vous vous êtes fâché avec quelqu’un de votre groupe qui a fermé la page car il était admin (ça arrive…souvent…) ou tout simplement, les sites qui ne marchent plus…Combien aviez vous payé pour une customisation sur MySpace? vous souvenez vous de Bebo ou Friendster, les stars d’avant 2010…Ben non.

site artiste DBTH

 

Donc, si vous voulez bien démarrer votre stratégie: vous avez besoin de 3 éléments essentiels:

- Avoir une bonne démo bien produite
- Définir le concept pour son projet: un positionnement unique, avec des références, un pitch solide et un univers visuel très marqué.
- Etablir vos objectifs : Quelles sont les priorités? qu’est ce qu’on vaut en live ? ma musique peut elle passer en radio? est ce qu’on cherche à signer sur un gros label ? qu’est ce que ca va impliquer ? Est ce qu’on construit le projet sur la longueur ou fait on juste un “coup”? Le projet est-il calibré pour un développement international ? Pourquoi ? Où ca ? etc. etc.)

Alors bien sûr, si les objectifs du groupe sont médiocres, un site web ca sert à rien. Une page Facebook peut suffire.. Dans notre prochain article, nous verrons pourquoi il faut mettre l’accent sur une stratégie “site artiste”. Et nous parlerons aussi de Bandzoogle. 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

et recevez les derniers articles du blog tous les lundis!

Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

A propos de l'auteur

Virginie Berger est la fondatrice de DBTH (www.dbth.fr), agence spécialisée en stratégie et business développement notamment international pour les industries créatives (musique, TV, ciné, gastronomie), et les startups creative-tech. Elle est aussi l'auteur du livre sur "Musique et stratégies numériques" publié à l'Irma. Sur twitter: @virberg

5 commentaires

  1. Adrien says:

    Et le netlinking par l’achat/vente d’articles et liens sponsorisés, tel qu’il est pratiqué ici avec Bandzoogle, on en parle pas?

    Reply
    • Ouhlà il n’y a ni article ni lien sponsorisé (à moins que bandzoogle.com soit un lien sponsorisé..), vous pouvez bien sûr vérifier facilement, et en plus, il n’a jamais été caché que nous aimons Bandzoogle depuis des années..Vous pouvez retrouver des articles datant de 2010 sur leur site…J’aimerais bien gagner de l’argent avec eux mais je me contente d’en parler, de le pousser à des artistes…C’est pas parce qu’on parle d’une techno qu’on aime beaucoup qu’on a vendu qq chose. Que dire alors de Tumblr, de Bandcamp et de tout ceux dont je parle…
      Et bien sûr, je ne me suis pas fait payer. Sinon mon dieu, qu’est ce que je serais riche vu le nombre de marques que je mets en avant!
      Soyons clair, il n’y a ni pub, ni bandeaux, ni lien sponsorisé, ni lien ni rien sur mon site. Dommage…

      Reply
  2. Myriam says:

    Merci pour cet article Virginie :-)
    Travaillant dans ce milieu, je valide tout à fait ton avis, un artiste ne peut pas communiquer efficacement sur Facebook, les informations ne sont pas classées, impossible de retrouver dates de concerts, vidéos ou liens vers des streaming parmi toutes les autres infos.
    Un site internet ET un Facebook, l’un relié avec l’autre sont indispensables pour une bonne communication (un petit Twitter bien actif est un plus ;-) )

    Reply

Trackbacks pour cet article

  1. Tous les outils pour développer votre présence en ligne (2) - Don't believe the Hype
  2. Quel est le réseau social le plus important pour un artiste? - Don't believe the Hype

Donnez votre avis !

 

Créé par Wordpress