La musique live à la conquête du Web

live music

De plus en plus d’artistes diffusent leurs concerts en direct sur Internet. Plus de 20 000 concerts de 8000 artistes en « livestream » sur la toile en 2013. Les festivals ne sont pas en reste, qui accueillent désormais plus de monde sur le Web que sur site : 4 millions d’internautes pour Coachella, 11 millions pour Bonnaroo. La musique live part peu à peu à la conquête du net. Et le studio n’est plus la seule source de musique enregistrée. DBTH vous propose un tour d’horizon sur la question.

En 2012, le festival américain Coachella a accueilli 80 000 festivaliers, mais c’est plus de 4 millions de personnes qui sont venues suivre sur Internet, à un moment ou à un autre, la retransmission en direct des concerts programmés. Champion toute catégorie, le festival Bonnaroo – en diffusant les prestations d’artistes comme Paul McCartney, ZZ Top ou Jack Johnson sur la plateforme Ustream, en qualité HD et en multi-caméra – a attiré 11 millions d’internautes venus suivre le livestream de son édition 2013.

La même année, plus d’une centaine de festivals ont opté pour le livestream de leur programmation. En France, les Eurockéennes, Main Square, Calvi on the Rock, le Hellfest ou La Villette Sonique ont retransmis tout ou partie de leur édition 2014 sur le site CultureBox de France Télévisions ou sur celui d’Arte Concert, tout comme La Route du Rock, Rock en Seine ou les Francofolies. Lors du démarrage de sa tournée des festivals européens en 2014, à l’occasion du Primavera Sound de Barcelone, Arte Concert a programmé trois nuits de livestream de plus de 40 concerts – d’Arcade Fire, des Pixies, de Metronomy… – et battu un record d’audience, avec plus de 200 000 « livestreamers » venus se connecter pendant le week-end.

musique live

Le « livestream » en pleine explosion

Les sources de diffusion de musique live en direct sur Internet se multiplient. En 2013, le portal américain iRocke, qui référence tous les « livestreams » de concerts programmés sur la toile, en a dénombré plus de 1000, qui ont diffusé 20 000 concerts de plus de 8000 artistes, et touché quelques 380 millions de personnes.  Financée par les marques, le sponsoring et la publicité, ou grâce au paiement à l’acte, la diffusion de concerts en direct est l’exploitation secondaire du spectacle vivant qui connaît la plus forte croissance sur Internet. De plus en plus d’artistes se lancent dans l’aventure, à l’instar des vétérans américains de Phish ou du groupe Widespread Panic, qui disposent de leur propre plateforme de diffusion aux Etats-Unis.

Fin 2014, le chanteur américain Bruce Springsteen a lancé un site Web dédié à la commercialisation des captations audio de ses concerts, Live.brucespringsteen.net. Des « bootlegs » officiels classés par date sont systématiquement mis en ligne le plus rapidement possible. Le site du Boss met également à disposition une sélection d’archives de qualité enregistrées dans les années 70 et 80, et les captations de ses deux dernières tournées. Disponibles au format MP3 (256 Kbits), les enregistrements live du Boss peuvent aussi être téléchargés en qualité CD (faible compression FLAC ou ALAC), voire avec un son 24 bits haute résolution (FLAC-HD ou ALAC-HD) ; à moins d’opter pour l’achat du CD par correspondance.

Au États-Unis, une stat-up comme Nugs.net, qui accompagne Springsteen dans sa démarche, met à disposition des artistes des solutions en marque blanche leur permettant de distribuer directement leurs bootlegs auprès des fans, d’organiser des webcasts payants ou gratuits de leurs concerts, ou de vendre des bundles incluant le billet de concert et le code de téléchargement de la captation audio. Des groupes de rock comme Pearl Jam, Phish, Metallica, Dave Matthews Band ou les Red Hot Chili Peppers – et des festivals comme Bonnaroo, Lollapalooza ou Austin City Limits – utilisent de longue date ses services. C’est sur ce créneau que se lancent des jeunes pousses comme Livesparks en France.

Live-MusicTonite

Un patrimoine de plusieurs milliers d’heures de concert

Incontournable numéro un mondial de la promotion de concerts, avec près de 23 000 événements organisés dans le monde en 2014 devant plus de 58 millions de spectateurs, le groupe américain Live Nation est à la manœuvre dans ce secteur, et s’est associé avec le portail Yahoo pour exploiter les captations vidéo de ses concerts sur le Web. Sur leur plateforme commune, ils diffusent un concert en direct chaque jour depuis plus d’ un an, et proposent toutes les archives en ligne. Pour Live Nation, l’objectif est de stimuler la croissance de ses revenus publicitaires en exploitant des contenus vidéo live de qualité sur tous les nouveaux médias et en les monétisant directement lui-même. Le lancement du site Live Nation TV l’été dernier, en partenariat avec Vice, participe de cette stratégie.

La musique live a aussi une mémoire sur Internet. Le site américain ConcertVault propose ainsi d’accéder (moyennant un abonnement de 4 dollars par mois ou en téléchargement payant) à un patrimoine de plus de 250 000 captations sonores, qui proviennent des archives du célèbre promoteur américain Bill Graham : des milliers de concerts enregistrés sur bande au Fillmore West de San Francisco et au Fillmore East de New York, à la fin des 60′s et au début des 70′s, autant dire en pleine effervescence du rock. La compagnie Wolfgang’ Vault, qui édite le site, se consacre à leur restauration, à leur numérisation titre par titre, et à leur mise en ligne. Elle a également racheté en 2009 les archives du célèbre club Ash Grove à Los Angeles, où se sont produites les plus grandes légendes du folk et du blues – plus de 3000 heures de concerts enregistrés – , avant de mettre la main un an plus tard sur celles des festivals Jazz et Folk de Newport.

En 2008, Wolfgang’ Vault a pris une participation majoritaire dans Daytrotter, le site de e-commerce des studios Horsehack à Rock Island, dans l’Illinois, où une quinzaine de groupes indés émergents de passage sur les scènes locales viennent enregistrer des « sessions live » brutes de forme chaque semaine. Ces « Peel sessions » locales à l’américaine ont déjà fait l’objet de 21 millions de téléchargements payants sur Daytrotter. Longtemps confiné à l’audio, Wolfgang’ Vault a franchi le pas de la vidéo avec le site Musicvault.com, qui agrège plus de 17 000 clips extraits de captations audiovisuelles de concerts couvrant les cinq dernières décennies. Ils viennent alimenter la chaîne « Music Vault » lancée il y a un an sur Youtube.

Nouveaux modèles

La musique live promet de laisser de plus en plus de traces audiovisuelles sur Internet. Les captations de concerts se systématisent progressivement. Dans l’univers du classique, le Philamornique de Berlin retransmet en direct une trentaine de concerts par an sur son site Digital Concert Hall. Cette exploitation numérique génère déjà 15 % de ses revenus. En France, la Philarmonie de Paris (ex-Cité de la musique) a entamé depuis deux ans une politique de captation systématique avec retransmission en direct sur le net ou dans le cadre de coproductions avec des chaînes de télévision comme France 2, France 3 ou Mezzo. Plus de 200 extraits et captations intégrales de concerts (enregistrées à la Salle Pleyel ou à l’ex-Cité de la Musique) sont disponibles sur le site de la Philarmonie de Paris, dans une archive de plus de 100 heures de musique live. 40 nouveaux concerts sont diffusés en direct chaque année.

De nouveaux modèles économiques émergent pour exploiter le live sur Internet. Nugs.net vient de lancer un service de streaming sur abonnement entièrement alimenté par un catalogue de captations de concert. A quand un Pandora du live ? Les maisons de disques ne s’y trompent pas, qui ont déjà mis directement un pied dans la promotion de concerts. Aux Etats-Unis, Sony Music vient signer un accord de partenariat avec la plateforme de « livestreaming » Set.fm, afin de diffuser des concerts de ses artistes en direct sur le net, et de proposer leur captation en téléchargement. Le Studio n’est plus la seule source de musique enregistrée.

Inscrivez-vous à notre newsletter

et recevez les derniers articles du blog tous les lundis!

Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

A propos de l'auteur

Journaliste, blogueur, franc tireur, libertaire, philosophe, hermétiste, guitariste, activiste, dillettante, libre penseur. @makno et http://rockthemusicbiz.blogspot.fr/

Les commentaires sont fermés.

Créé par Wordpress