Qu’est-ce qu’un incubateur?

incubateur

Comme vous le savez sûrement, notre agence DBTH travaille régulièrement avec des start-ups. Et où trouve-t-on des start-ups en général? Dans des incubateurs voyons! Incubateur, pépinière d’entreprises, ruche…vous entendez souvent ces termes dans les conservations sans vraiment toujours savoir précisément de quoi il s’agit. Intéressons-nous aujourd’hui aux “incubateurs” donc.

C’est quoi un incubateur?

C’est avant tout une structure d’accueil qui accompagne les entreprises, en général des start-ups, depuis leur création jusqu’à leurs premiers mois d’activité (voir plus parfois).

Mais pourquoi ne pas plutôt louer des bureaux? Parce que cette structure leur apporte de nombreux avantages, notamment un hébergement à moindre coût (même si “moindre” est très relatif, surtout en région parisienne), des conseils (juridiques, financiers ou autres), un accompagnement pour la création de leur business model (oui oui, beaucoup de start-ups se lancent sans la moindre idée de comment monétiser leur produit / service), un accès à un réseau de partenaires, une assistance pour les recherches de financement, des formations…etc.

pen board

La loi sur l’innovation

L’apparition des incubateurs en France est, pour une majorité, une conséquence de la loi n°99-587 du 12 juillet 1999 sur l’innovation et la recherche, loi votée suite au constat d’un manque de synergie entre la recherche publique et les activités industrielles. Les découvertes scientifiques, les inventions et innovations, n’étaient alors pas systématiquement transférées aux entreprises et organismes privés, ce qui représentait un “manque à gagner” en termes de croissance et de compétitivité.

Cette loi sur l’innovation est donc née pour faciliter, fluidifier les échanges entre ces deux parties et favoriser les transferts de connaissances et compétences entre public et privé. Par ailleurs les chercheurs sont encouragés à créer leur propre entreprise ou à participer à des concours scientifiques pour valoriser leurs travaux.

Suite au vote de cette loi, de nouvelles structures appelées « incubateurs » sont apparues pour inciter la création d’entreprises innovantes et le transfert des découvertes technologies issues de la recherche publique vers l’économie du pays (le secteur privé donc).

innovation

Les incubateurs en France

La France compte à ce jour environ 220 incubateurs (sachant que de nouveaux se créent régulièrement…). Il en existe différent types que l’on peut tenter de catégoriser en 4 groupes:

Les incubateurs publics

Intégrer un incubateur public n’est pas forcément chose aisée, un entrepreneur devant présenter une innovation unique et reconnue par un laboratoire de recherche publique ou avoir remporté un concours national d’aide à la création d’entreprise tech ou innovante.

L’accompagnement par un incubateur public se déroule généralement sur 24 mois, l’assistance aux entrepreneurs est concentrée sur l’aide au montage de dossiers pour la création d’entreprise.

Exemple: Agoranov http://www.agoranov.com/

Les incubateurs d’entreprise

Les incubateurs d’entreprise sont la plupart du temps créés par de grands groupes industriels qui, en favorisant l’émergence de start-ups, espèrent ainsi s’adapter rapidement à l’économie du marché, utiliser de nouvelles technologies pour leur entreprise en mettant en place des partenariats avec ces start-ups incubées. Ce n’est donc pas une approche totalement désintéressée ;)

À la différence des incubateurs publics (qui se focalisent surtout sur la partie en amont de la création d’entreprise), les incubateurs d’entreprise favorisent davantage le développement des activités de l’entreprise.

Exemple: Microsoft Ventures https://www.microsoftventures.com/locations/paris

Les incubateurs privés des grandes écoles

Les incubateurs privés rattachés aux grandes écoles telles que HEC, ESSEC, ESCP ou encore écoles d’ingénieurs Polytechniques proposent des services similaires aux incubateurs publics, à savoir accès à des locaux à moindre coût, des formations, un accompagnement des étudiants par les anciens élèves… etc.

La force des ces incubateurs réside dans des réseaux riches en contacts permettant ainsi aux étudiants d’évoluer dans un écosystème solide et a priori durable.

Exemple: Paristech http://entrepreneurs.telecom-paristech.fr/

Les Pionnières

Une dernière catégorie d’incubateurs, assez spécifique: les incubateurs appelés « Les pionnières », destinés exclusivement aux femmes-entrepreneurs ayant un projet innovant. Ces structures sont soutenues par la région et la mairie du lieu d’implantation de l’entreprise.

Exemple: http://www.pionnieres.paris/

Globalement, tous les incubateurs offrent des services à peu près similaires, avec pour certains des avantages complémentaires selon leur spécificité, et contrairement aux accélérateurs qui ont un but avant tout lucratif, les incubateurs mettent à disposition des porteurs de projet et entrepreneurs des services à moindre coût, voir gracieusement:

  • logistique: avec hébergement, mise à disposition d’équipements et matériel (téléphones, ordinateurs…), accès aux salles de réunions, laboratoires, sources d’informations…etc.
  • accompagnement : professionnels, mentors ou encore coachs accompagnent les entrepreneurs afin de les guider dans les différentes démarches à réaliser. Des consultants spécialisés peuvent également être sollicités en cas de problématiques ou sujets spécifiques tels que finance, droit, marketing, création d’entreprise et autres.

meeting room

Est-ce qu’intégrer un incubateur est donc une bonne idée?

Il y a comme on l’a vu plus haut de nombreux avantages à intégrer un incubateur, revenons sur les 4 principales:

  • Lutter contre l’isolement des porteurs de projet et instaurer un rythme de travail régulier
  • Acquérir un savoir-faire / développer ses compétences : monter business model, une campagne de communication, déposer des brevets…etc
  • Accroître sa crédibilité auprès des fournisseurs, organismes financiers, prospects
  • Profiter d’un réseau existant pour développer son activité: business angels, start-ups, investisseurs, banques, prestataires…

Pour aller plus loin

Lexique

Il y a comme évoqué plus haut plusieurs termes autour du concept d’”incubation” et de développement des entreprises, quelques définitions:

  • Incubateur: structures d’accompagnement de projets de création d’entreprises.
  • Accélérateur: modèle d’incubateur de démarrage à but lucratif, disposant d’un modèle de candidature ouverte et proposant des aides précises au lancement.
  • Pépinière d’entreprise: structure destinée à faciliter la création d’entreprises en apportant un soutien technique et financier, des conseils et des services.
  • Coworking: type d’organisation du travail qui doit comprendre deux notions : un espace de travail partagé, mais aussi un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture.

Bonnes adresses (la sélection DBTH)

poussin

Êtes-vous entrepreneur ou porteur de projet? Avez-vous une expérience à partager sur les incubateurs, les accélérateurs ou le coworking? Nous attendons vos commentaires!

Inscrivez-vous à notre newsletter

et recevez les derniers articles du blog tous les lundis!

Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

A propos de l'auteur

Jérémie Varengo est le fondateur de JTV Digital (www.jtvdigital.com), expert en distribution digitale, licensing, online marketing et stratégie pour les artistes en développement. Ex-Universal et ex-Musiwave, Jérémie a connu les débuts de la musique en ligne et a géré de nombreux projets au niveau international.

Donnez votre avis !

 

Créé par Wordpress