Petite grille de lecture de l’offre musicale de Google

Youtube music

Opérateur de la principale destination musicale sur Internet avec Youtube, Google est un piètre marketeur de ses offres de musique en ligne, qui restent souvent peu lisibles de la part du grand public. De Youtube Music à Youtube Red, en passant par des services plus classiques comme Google Music Play et Google Music Store, DBTH tente d’y voir un peu plus clair.

Le lancement du nouveau service Youtube Music de Google outre-Atlantique, et celui de l’offre payante complémentaire Youtube Red, qui ne se limite pas à la musique, n’ont pas fait couler beaucoup d’encre. La petite vaguelette déclenchée sur la toile, en terme de couverture médiatique, est sans commune mesure avec le raz de marée provoqué par le lancement d’Apple Music quelques mois auparavant. Et pour cause : l’ogre de Mountain View ayant toujours été un piètre marketeur de ses nouveaux produits, personne ne comprend rien à l’offre de Google dans la musique en ligne, ni à sa stratégie.

Si l’écosystème logiciel et matériel développé par Apple autour de la musique a déjà fait ses preuves par le passé et reste relativement lisible, celui élaboré de bric et de broc par Google dans la plus grande improvisation l’est beaucoup moins. Entre Youtube Music, Youtube Red, Google Play Music et Google Play Store – sans oublier des dénominations d’ingénieur abandonnées en cours de route comme « Youtube Music Key » ou le désastreux « Google Play Music All Access » – la plus grande confusion règne. A la lumière des premières revues publiées sur Youtube Music et Youtube Red dans la presse américaine, il est cependant possible d’y voir un peu plus clair dans l’offre globale de Google.

Youtube Music et son ombrelle Youtube Red

Lancée courant novembre aux États-Unis, Youtube Music est une application mobile permettant d’accéder gratuitement et en streaming, sur un mode semi-interactif, à tout le contenu musical de Youtube sur un smartphone Android ou iOS (Apple). L’appli permet de lancer des flux musicaux personnalisés à partir du nom d’un artiste ou d’un genre de musique, en puisant dans le réservoir de vidéos musicales officielles et non officielles de la plateforme de Google. Elle ne permet pas, cependant, d’élaborer ses propres playlists, d’écouter des albums dans leur intégralité, ou d’effectuer la lecture des vidéos de Youtube en tâche de fond.

La seule fonction de lecture hors connexion proposée par Youtube Music repose sur la possibilité de générer automatiquement une « mixtape » d’un maximum de 100 titres élaborée à partir des vidéos aimées (ou « likées ») par l’utilisateur, et d’un assortiment aléatoire de vidéos qu’il a déjà regardées ou sont susceptibles de lui plaire. L’abonnement à l’offre payante Youtube Red, pour 10 dollars par mois, étend les fonctions de l’appli Youtube Music : suppression de la publicité ; fonctions de lecture en tâche de fond et hors connexion ; mode de lecture audio-only. Youtube Music n’en restera pas moins une application semi-interactive, loin d’offrir toutes les fonctions d’un service de streaming musical à la demande, et ne restituant que la qualité audio souvent médiocre des vidéos Youtube.

youtube red

Google Play Music et Google Play Store

L’abonnement à Youtube Red ouvre également l’accès au service de streaming audio à la demande Google Music Play de Google, qui fonctionne sur le même mode que ses concurrents Spotify, Deezer, Apple Music et consorts, avec un catalogue de près de trente millions de titres dûment licencié auprès des labels et maisons de disques. L’utilisateur peut élaborer ses propres playlists et les enregistrer sur son smartphone pour les écouter hors connexion. Dans sa version gratuite, Google Music Play permet, comme l’appli Youtube Music, de lancer des flux musicaux semi-interactifs ou personnalisés à partir de son catalogue, qui seront agrémentés de publicité. Le service n’intègre cependant pas dans son offre la totalité des contenus musicaux non officiels de Youtube – reprises, remix, musique live, etc.

L’abonné au service Google Music Play, pour 10 dollars par mois, bénéficie par défaut de l’offre Youtube Red, qui lui permet notamment d’étendre les fonctions du lecteur Youtube Music ou d’utiliser ce dernier sans subir les affres de la publicité. Dans leur version payante, Youtube Music et Google Music Play se distinguent par leur mode opératoire (le premier reste un service de radio semi-interactif intégrant la vidéo ; le second devient un service de streaming purement audio à la demande), et par le catalogue proposé (tout le contenu musical de Youtube pour le premier, officiel ou non ; tout le catalogue audio officiel des labels et maisons de disques pour le second).

Le lecteur de Google Music Play, y compris dans sa version gratuite limitée à une fonction de streaming audio semi-interactif avec publicité, s’interface par ailleurs avec l’espace de stockage déporté (ou locker) proposé par Google, qui permet de stocker gratuitement une copie de sa bibliothèque musicale personnelle (jusqu’à 50 000 titres) sur les serveurs de la firme, afin de pouvoir y accéder à distance sur le mode du streaming, depuis n’importe quel appareil connecté. Ce locker permet également de stocker à distance les titres achetés à l’unité sur Google Music Store : une boutique de téléchargement de musique traditionnelle sur laquelle il y a peu à s’étendre. L’abonnement à Google Music Play permet un accès à la demande à l’ensemble de son catalogue, et des fonctions de lecture hors connexion, y compris pour les titres stockés dans son locker personnel.

google-play-logo

 L’offre payante la plus complète du marché

 Google propose ainsi deux services semi-interactifs qui sont gratuits – Youtube Music et Google Music Play. Le premier n’est accessible que sur les mobiles via une appli dédiée. Il est doté d’un lecteur vidéo et pioche dans le catalogue de vidéos musicales de Youtube. Le second est à la fois accessible sur mobile et sur ordinateur. Il est doté d’un lecteur audio, s’appuie sur le catalogue officiel des labels et maisons de disques, et permet d’accéder à distance, sur le mode du streaming, à la musique stockée dans son espace personnel sur les serveurs de Google, qu’elle proviennent de sa bibliothèque personnelle ou qu’elle ait été achetée sur Google Music Store. Les flux semi-interactifs de ces deux services gratuits sont entrecoupés de publicité.

En souscrivant un abonnement de 10 dollars par mois, l’utilisateur peut bénéficier de toute la gamme des services musicaux de Google et des avantages de la formule Youtube Red (sans publicité, avec fonctions d’écoute en tâche de fond, audio-only, et hors connexion, y compris pour les contenus vidéo non musicaux de Youtube). Parce qu’elle combine les versions payantes de Youtube Music et Google Music Play, c’est de loin l’offre la plus complète du marché, en terme de catalogue comme de fonctionnalités (streaming audio et vidéo, radio semi-interactive et écoute à la demande, accès distant à sa bibliothèque musicale). Un avantage que Google parvient difficilement à mettre en avant. Ni l’appli Youtube Music, ni la formule Youtube Red, cependant, ne sont encore disponibles en France. Et il reste à éprouver la qualité des fonctions de découverte et de recommandation que le géant de Mountain View met en œuvre.

 

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

et recevez les derniers articles du blog tous les lundis!

Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

A propos de l'auteur

Journaliste, blogueur, franc tireur, libertaire, philosophe, hermétiste, guitariste, activiste, dillettante, libre penseur. @makno et http://rockthemusicbiz.blogspot.fr/

Un commentaire

  1. Adrien says:

    Bonjour

    Merci pour cet article nécessaire :)

    Dommage que vous n’ayez pas parlé de la question de la qualité et des formats. Il me semble que l’offre gratuite de Google play est du mp3 128kbp et l’offre payante du 320kbp. Lorsqu’on envoie des morceaux perso sur le locker c’est obligatoirement du mp3 (pas de Flac ou wav).

    Je me demande s’ils vont proposer une offre haute qualité (Flac) qui est malheureusement pour l’instant très peu développée.

    A t-on une date pour l’arrivée de Youtube Red en France ?

    Adrien

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Créé par Wordpress